Pasde0deconduite

Archives
L’appel
Les organismes soutenant l’appel
Les actions
Les communiqués
Les analyses
Les publications
Les colloques
Les initiatives locales
Les liens vers les rapports et textes officiels
Pratiques de prévention et de soins
Recherches
Controverses et discussions
Société
Bibliographie
Actions
Contributions
Liens
Campagnes, initiatives
Documents
Liens
Presse écrite
Presse audiovisuelle


Du recours au paradigme épidémiologique pour l’étude des conduites à risque
par Patrick Peretti Watel
Texte publié dans la Revue française de sociologie, 45-1, 2004

samedi 3 janvier 2009


Résumé

L’examen de la littérature savante montre que le succès contemporain de la notion de « conduite à risque » repose largement sur l’application du paradigme épidémiologique à l’étude des comportements humains, combinant le primat de la prévision sur la compréhension et le recours au modèle de la causalité multifactorielle centré sur l’individu. Cette application provoque une prolifération des conduites étiquetées « à risque », pose des problèmes méthodologiques, discriminatoires, et induit une difficulté à clore les controverses scientifiques. D’un point de vue sociologique, ces travaux consacrés aux conduites à risque ont l’inconvénient de faire disparaître la dimension sociale des comportements humains, d’autant que pour tenter de clore les controverses en cours, ils tendent à privilégier des approches qui subordonnent ces conduites à un déterminisme pharmacologique et génétique.

Cliquez sur le lien pour accéder à l’article


Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 | déclaration auprès de la CNIL : 1168622 | SPIP