Pasde0deconduite

Archives
L’appel
Les organismes soutenant l’appel
Les actions
Les communiqués
Les analyses
Les publications
Les colloques
Les initiatives locales
Les liens vers les rapports et textes officiels
Pratiques de prévention et de soins
Recherches
Controverses et discussions
Société
Bibliographie
Actions
Contributions
Liens
Campagnes, initiatives
Documents
Liens
Presse écrite
Presse audiovisuelle


A propos de l’expertise Inserm relative au "trouble des conduites chez l’enfant et l’adolescent"
Un article de R. Misès paru dans la Lettre de Psychiatrie Française n°149 - Nov. 2005

dimanche 5 mars 2006


"Je mesure les difficultés d’une trop brève présentation des réserves
que suscite cette expertise – difficultés qui concernent autant l’exposé du
contenu de ce document que les arguments opposables, mais les questions de fond d’ordre épistémologique ont été souvent débattues à l’occasion de controverses déjà anciennes que ranime la publication récente de deux autres expertises Inserm, l’une consacrée aux troubles mentaux de l’enfant, l’autre, très médiatisée, aux psychothérapies.

Le modèle soutenu ici par l’Inserm me rappelle étonnamment le concept « d’enfant caractériel » qui a été représentatif des thèses constitutionnalistes et organicistes de la pédopsychiatrie jusque dans l’après-guerre. Sous ces perspectives, du point de vue clinique, l’enfant ou l’adolescent s’inscrivait dans
un cadre délimité par des critères purement symptomatiques ; il relevait de mesures éducatives et pédagogiques assorties parfois d’un appui psychologique qui, compte-tenu des hypothèses étiopathogéniques, paraissait de portée réduite ; pour les cas les plus graves, les interventions étaient menées dans des établissements dits de « rééducation ».

Pour avoir exercé, au cours des années 1950, dans des établissements de cet ordre, j’éprouve encore vivement le danger qu’il y a à réunir dans le même cadre nosographique – et avec les mêmes objectifs – des sujets qui se révèlent fort divers lorsqu’on procède, sous une orientation dynamique, à une étude psychopathologique des processus sous-jacents aux troubles des conduites. (...)"

Cliquer sur ce lien pour accéder à l’article complet dans la Revue "Lettre de Psychiatrie Française", n°149 - novembre 2005, pp 13-15


Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 | déclaration auprès de la CNIL : 1168622 | SPIP