Pasde0deconduite

Archives
L’appel
Les organismes soutenant l’appel
Les actions
Les communiqués
Les analyses
Les publications
Les colloques
Les initiatives locales
Les liens vers les rapports et textes officiels
Pratiques de prévention et de soins
Recherches
Controverses et discussions
Société
Bibliographie
Actions
Contributions
Liens
Campagnes, initiatives
Documents
Liens
Presse écrite
Presse audiovisuelle


Socrate, la ciguë et les futurs délinquants
Quelques réflexions à propos du rapport Bockel (Nov. 2010)

jeudi 25 novembre 2010


"Un rapport sur « La prévention de la délinquance des jeunes » a été remis le 3 novembre 2010 au Président de la République par Jean-Marie Bockel, alors secrétaire d’Etat à la justice. La visée de ce texte est énoncée ainsi en préambule : mettre en œuvre « une politique de prévention ambitieuse et efficace » devant « agir prioritairement à l’âge où les citoyens en devenir apprennent à construire leur place dans notre société ».
On y lit qu’un nombre « de grands témoins » ont été consultés et les paroles d’un philosophe de grand renom sont reprises en toute première page : « Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. A notre époque, les enfants sont des tyrans ». Ces mots attribués à Socrate concernent les mauvaises manières de la jeunesse… et se rapportent sans doute à la jeunesse délinquante d’Athènes, au Vème siècle avant notre ère, et peut être au philosophe lui-même… Faut-il rappeler que Socrate, accusé de corrompre la jeunesse, a été condamné à boire la ciguë par le gouvernement de sa cité ?
C’est dire la complexité des notions d’autorité, d’ordre et de droit…, celles même qui seront largement appelées tout au long du rapport(...)"

Lire ci-dessous le texte complet de notre réflexion à propos du rapport Bockel.

titre documents joints


Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 | déclaration auprès de la CNIL : 1168622 | SPIP